Gefängnis



 

 
 Thé à la bergamote • Bakhome
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Rêveur
avatar
Rêveur


Feuille de personnage
ÂGE: 26 ans.
OCCUPATION : Historienne.
ADHÉSION : Cheftaine des Rêveurs.


INSCRIPTION : 14/07/2014
MESSAGES : 70
HAUT-FAITS : 1
SEXE : Féminin

MessageSujet: Thé à la bergamote • Bakhome   Sam 26 Juil - 19:35


Thé à la bergamote







Assise confortablement dans l'un des fauteuils doublés de velours du Clos du Lys, Séléna profite de son passage dans la capitale pour prendre un peu de repos dans l'un des endroits qu'elle préfère. Non pas qu'elle vienne là pour se payer les talents d'une des filles de Fabiola ─ elle n'oserait certainement pas ─ mais ce sont les services du salon de thé qui l'ont attirée à cet endroit. Elle a toujours apprécié la décoration baroque et lumineuse, bien différente de celle de la ville en général.

Et puis c'est aussi un lieu de passage, où il est possible de se dénicher quelques informations utiles sur ce qui se déroule à Gefängnis. Alors en buvant son thé elle observe ce qui se passe autour d'elle, les hommes qui vont et viennent, les confidents qui se glissent des mots à l'oreille. Même durant ses moments de détente elle ne peut pas s'empêcher de penser à sa tâche, de vouloir en apprendre encore un peu plus sur le monde qui l'entoure. Jamais elle ne se met complètement au repos ─ jamais. Elle a toujours l’œil aux aguets, l'ouïe attentive.

Et sans cela, peut-être n'aurait-elle pas remarqué l'homme assis à l'autre bout de la salle. C'est son uniforme et sa carrure musclée qui lui ont mis la puce à l'oreille. Elle n'a que rarement vu le garde du corps princier, et seulement aux côtés de son protégé, jamais seul. Elle ne lui a jamais parlé, et pourtant elle est certaine qu'il s'agit bien de lui. Soudain curieuse elle finit calmement sa tasse de thé et se lève de son fauteuil. Quand elle traverse la pièce, elle sait déjà quelle stratégie adopter. Et même si elle déteste ça, elle sait que cela peut marcher.

Elle s'approche de l'endroit où il est installé et lui adresse un sourire mi-gêné, mi-charmeur.

─ Excusez-moi de vous déranger, je peux me joindre à vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Gigolo du Prince Schön
avatar
Gigolo du Prince Schön


Feuille de personnage
ÂGE: 23 ans
OCCUPATION : Garde du corps du Prince
ADHÉSION : Pro-dirigeant


INSCRIPTION : 23/04/2014
MESSAGES : 216
HAUT-FAITS : 11
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Thé à la bergamote • Bakhome   Dim 27 Juil - 22:10


Thé à la bergamote







Bakhome touillait son thé brûlant pour le faire refroidir. Il n'avait jamais aimé les boissons chaudes car il trouvait ça contre nature. Il les considérait comme un moyen de se rafraîchir, pas comme une alternative pour se brûler la langue. Il le porta à ses lèvres qui se changèrent en un sourire satisfait en sentant les arômes tièdes de thé dans sa bouche.

Les parfums des clients et des filles se mélangeaient dans toute la pièce tandis que des rires émanaient de tous les côtés. Il n'aurait jamais cru mettre les pieds dans un tel endroit, tant il lui avait parut rude et dangereux au premier abord. Qu'est-ce qu'il pouvait aller faire dans un bordel ? Il faut dire, il n'était pas du type tactile et encore moins du type à aller payer des femmes en échange de leurs services. Mais à force de venir ici avec Schön, il avait fait la connaissance de certaines des filles de Fabiola et elles étaient toutes de très gentilles personnes. Il ne mentira pas, il avait énormément d'apprioris sur elles alors qu'elles ne s'avéraient être que des... filles pour la plupart.

Il lui arrivait de venir et de payer plein tarif pour discuter avec elles pendant plusieurs heures - en même temps que les occupations propres au Prince - parce qu'il avait l'impression d'adoucir leur quotidien, même si ça ne devait qu'être que sa manière naïve de penser les choses. Alors qu'il reboutonnait ses manches, Bakhome entendit des pas légers venir dans sa direction. Il ne se retourna pas, attendant que la personne vienne à elle. Ce devait être une femme, peut-être l'une des filles de Fabiola et elle venait définitivement dans sa direction.

Quand le garde du corps vit celle qui l'accostait, il ne la reconnut pas. Il savait pas que c'était Séléna qui se trouvait devant lui, même s'il était parfaitement au point sur les Rêveurs. Il ne voyait qu'une brunette assez grande et jolie qui lui envoyait le même regard que certaines filles de joie. Ce genre de personnes qui le dévorait des yeux avait le don de le rendre mal à l'aise, Bakhome n'arrivait jamais à savoir ce qu'elles pouvaient penser. Fréquenter Schön lui avait appris à rester calme dans ces situations.

Bakhome la fixait, prêt à réagir si elle essayait quoi que ce soit. Mais elle se contentait de le regarder avec un visage doux et plutôt lascif.

« Excusez-moi de vous déranger, je peux me joindre à vous ? »

Ca semblait louche, mais d'un côté, peut-être que Bakhome était juste un peu trop paranoïaque. Et puis, il n'était pas Schön, il ne suffisait pas d'un verre d'alcool et d'une paire de seins pour le faire parler et révéler tous ses secrets. Il lui sourit poliment et l'invita à prendre place.

« Aucun problème Mademoiselle, je serais ravi de partager quelques mots avec vous. »

Le grand brun se gratta l'arrière du crâne, il avait l'habitude qu'on vienne lui parler mais avait toujours du mal à trouver un sujet de conversation.

« Je me présente, je m'appelle Bakhome! Ravi de vous rencontrer, je ne crois pas vous connaître. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Rêveur
avatar
Rêveur


Feuille de personnage
ÂGE: 26 ans.
OCCUPATION : Historienne.
ADHÉSION : Cheftaine des Rêveurs.


INSCRIPTION : 14/07/2014
MESSAGES : 70
HAUT-FAITS : 1
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Thé à la bergamote • Bakhome   Mer 30 Juil - 0:19


Avec un hochement de tête reconnaissant, Séléna prend place en face du jeune homme. Elle n'a d'ailleurs jamais remarqué jusque là à quel point il l'est, et ça l'étonne un peu. De ce qu'elle avait vu de loin les quelques fois où elle l'avait aperçu, elle s'était toujours imaginée un homme mûr et massif un peu bourru. Alors elle est surprise de faire face à un garçon aimable et plutôt charmant.

─ Bakhome, quel curieux prénom, commente-t-elle d'une voix douce. Enchantée, moi c'est Minerva.

Elle tend la main pour serrer la sienne avec vigueur. Séléna n'a aucune difficulté et aucun scrupule à mentir sur son nom. Pour elle c'est devenu une habitude, une simple question de survie ─ cela fait partie des règles du jeu. Et elle ne doute pas une seule seconde que l'homme en face d'elle puisse jouer au même jeu qu'elle.

─ On ne se connaît pas, en effet. Enfin moi je crois bien savoir qui vous êtes. Elle marque un temps de pause. Vous êtes bien le garde du corps du prince, n'est-ce pas ? Je vous ai déjà vu avec lui.

Elle fait jouer ses doigts sur la surface de la table, les jambes croisées et le regard intéressé. Elle ne veut pas aller trop vite et le laisser filer entre ses doigts. D'un élégant signe de la main, elle appelle l'une des serveuses pour reprendre un peu de thé.

─ J'imagine que ce ne doit pas être facile tous les jours. La réputation du prince n'est plus à refaire, si je puis me permettre.

Lui lançant un sourire et un regard entendus, elle ajoute un carreau de sucre dans sa tasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Gigolo du Prince Schön
avatar
Gigolo du Prince Schön


Feuille de personnage
ÂGE: 23 ans
OCCUPATION : Garde du corps du Prince
ADHÉSION : Pro-dirigeant


INSCRIPTION : 23/04/2014
MESSAGES : 216
HAUT-FAITS : 11
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Thé à la bergamote • Bakhome   Mer 30 Juil - 1:03




L'inconnue la dévorait des yeux. Il ne savait pas vraiment dans quel but, mais elle l'analysait, elle le décryptait. C'était chose commune à Gefängnis quand on rencontrait quelqu'un et d'un côté, il était persuadé qu'il en était de même à l'Extérieur.

« Bakhome, quel curieux prénom, le garde laissa s'échapper un rire léger, Enchantée, moi c'est Minerva.  »

Il prit la main de la jeune femme avec appréhension. Elle était douce et ne semblait pas appartenir à une guerrière. Bakhome se laissa faire sans forcer, briser la main droite de cette Minerva ne faisait pas partie de ses plans. Dès qu'il en eut l'occasion, il rangea sa main près de sa tasse.

« On ne se connaît pas, en effet. Enfin moi je crois bien savoir qui vous êtes. »

Bakhome fut pris d'une angoisse soudaine. Il savait qu'elle faisait sûrement référence à son poste de garde mais. Elle pouvait très bien venir de l'Oasis et vouloir sa peau.

« Vous êtes bien le garde du corps du prince, n'est-ce pas ? Je vous ai déjà vu avec lui. »

Il se détendit et desserra les dents pour lui offrir un sourire modeste et agréable. Elle tapait des doigts sur la table mais Bakhome ne se laissa pas distraire, il regardait le visage de Minerva, l'expression de sa bouche, de ses yeux. Le garde du corps la fixait avec ses yeux d'un vert vif. Il traquait le moindre mouvement suspect. Elle commanda un autre thé, Bakhome n'avait toujours pas fini le sien et ce n'était pas grave parce qu'après tout, froid ou pas, c'était pareil.

« J'imagine que ce ne doit pas être facile tous les jours. La réputation du prince n'est plus à refaire, si je puis me permettre. »

Bakhome se mordit la lèvre du bas, essayant de garder une certaine contenance. Minerva n'avait rien dit de mal, elle avait même été plutôt polie par rapport à d'autres. Le grand brun ravala sa salive.

« Oui je travaille bien à ses côtés et c'est pour moi un honneur. »

Il but une gorgée de thé pour s'adoucir la gorge.

« Il n'y a rien de plus factice qu'une réputation et le Prince Schön possède de nombreuses qualités que beaucoup taisent par jalousie. Il est difficile de connaître quelqu'un quand on s'arrête à ses déboires et peu importe l'opinion qu'on a de lui, il mérite d'être traité avec respect comme n'importe quel autre individu ici. »

Le garde se tut pour remettre une mèche de cheveux derrière ses oreilles. Il n'était jamais à l'aise quand il devait parler bien, parce qu'on lui a toujours appris à parler vite.

« Ca n'en fait cependant pas un cas facile, continua-t-il en riant, mais on ne peut juger l'existence d'êtres supérieurs, peut-être seriez-vous pareille si vous étiez née comme lui Minerva. »

Bakhome s'arrêta pour collecter ses idées et reprendre son souffle. Il avait beau être persuadé par ce qu'il disait, il ne pouvait s'empêcher de jouer avec sa bague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Rêveur
avatar
Rêveur


Feuille de personnage
ÂGE: 26 ans.
OCCUPATION : Historienne.
ADHÉSION : Cheftaine des Rêveurs.


INSCRIPTION : 14/07/2014
MESSAGES : 70
HAUT-FAITS : 1
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Thé à la bergamote • Bakhome   Jeu 31 Juil - 1:57


Séléna l'écoute avec un sourire légèrement pincé, indétectable. Pour elle Schön n'est au final rien de plus qu'un autre Maître qui n'en fout pas une pour améliorer les conditions de vie de ses sujets. Elle ne partage pas la vision de son interlocuteur : si elle venait à posséder des pouvoirs tels que ceux des Trois Dirigeants, bien sûr qu'elle en ferait quelque chose d'utile. Elle ne resterait pas à rien faire comme un chat faisant la sieste ou n'irait pas descendre des bières à toute heure de la journée. Et même s'il n'en possède pas encore, elle doute déjà que le prince fasse un bon usage de son pouvoir.

Mais ce n'est pas le moment pour elle de débattre là-dessus. Il semble évident que le garde du corps princier est un loyal fervent des Maîtres, et Séléna n'imagine même pas qu'il puisse médire sur l'un d'entre eux. Et encore moins sur son protégé. Il devait sûrement être aussi têtu qu'une mule.

─ Oh, je veux bien vous croire, dit-elle avec le regard aiguisé d'un aigle. Après tout vous êtes sûrement la personne qui le connaît le mieux.

Elle dépose la cuillère avec laquelle elle touillait son thé et observe les quelques résidus de feuilles séchées tournoyer dans l'eau chaude comme des petits poissons. Sortant de sa rêverie, elle en revient à leur sujet de conversation.

─ Je me demande d'ailleurs comment est réellement le prince, prononce-t-elle comme si elle se faisait la réflexion à elle-même. En privé, je veux dire, ajoute-t-elle.

De tous les Maîtes, Schön est celui qu'elle pourrait qualifier du plus humain d'entre eux. Et pourtant Séléna n'arrive pas à imaginer son quotidien en dehors des événements officiels dans lesquels il est obligé de se montrer et ses divers déboires. Elle le voit mal prendre son petit déjeuner en trempant des brioches dans un bol de cacao ou prendre un bain moussant en chantant.

─ La question va peut-être vous paraître curieuse, mais que mange le prince ? Je l'imagine avoir un appétit de lion, mais peut-être suis-je influencée par son apparence adolescente.

Elle laisse échapper un rire faussement amusé. Elle joue le rôle d'une femme un peu fleur bleue, au rire facile et aux pré-occupations peu importantes. Pour essayer de s'attirer la sympathie du garde du corps, Séléna tente de devenir Minerva.

─ Oh et, tenez, puisque vous en avez parlé, quelles sont ses qualités ?

Là se trouve la question qui l'intéresse vraiment. Si par le biais de Bakhome elle parvenait à en apprendre un peu plus sur le plus jeune des Maîtres, ce serait déjà un bon début. Et si elle parvenait à obtenir la confiance du jeune homme, peut-être réussirait-elle à trouver quelque chose de vraiment intéressant.

Elle sirote son thé distraitement et se brûle le bout des lèvres. Avec un léger sursaut, elle repose sa tasse un peu brutalement sur la table. Agacée, elle sort un paquet de cigarettes et des allumettes. Avant d'allumer une cigarette, elle interroge du regard son interlocuteur.

─ Je peux ? lui demande-t-elle en faisant signe de frotter son allumette contre la boîte, sa cigarette coincée entre ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Gigolo du Prince Schön
avatar
Gigolo du Prince Schön


Feuille de personnage
ÂGE: 23 ans
OCCUPATION : Garde du corps du Prince
ADHÉSION : Pro-dirigeant


INSCRIPTION : 23/04/2014
MESSAGES : 216
HAUT-FAITS : 11
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Thé à la bergamote • Bakhome   Ven 22 Aoû - 0:24




« Oh, je veux bien vous croire, après tout vous êtes sûrement la personne qui le connaît le mieux. »

Bakhome l'observait silencieusement. Minerva était très propre sur elle, elle devait être très cultivée pour avoir ce privilège. Il avait déjà vu des personnes dans son genre, riches et éduquées. Elles savaient utiliser les mots pour se défendre alors que le grand brun avait toujours utilisé ses deux poings. Le bruit sourd de la cuillère qu'elle posa sur la table en bois agaça le garde.

« Je me demande d'ailleurs comment est réellement le prince, elle marqua une petite pause, pour bien appuyer son idée En privé, je veux dire. »

Peu de personnes avaient le privilège de pouvoir suivre le Prince partout où il allait et encore moins en avaient l'obligation. Suivant l'humeur de Schön, quelques heures de détente peuvent vite se transformer en une torture dont on ne peut échapper.

« La question va peut-être vous paraître curieuse, mais que mange le prince ? Je l'imagine avoir un appétit de lion, mais peut-être suis-je influencée par son apparence adolescente. »

Bakhome sourit, sa question était effectivement très curieuse. Mais il pouvait y répondre sans problème, il était toujours à superviser les cuisines quand le Prince profitait pour faire la grasse matinée. Comme tout le monde, il avait ses préférences et si son garde avait le temps il allait s'assurer que tout était en ordre pour accueillir l'héritier avec ses plats favoris au réveil. Ca évitait des caprices princiers le plus souvent.

« Oh et, tenez, puisque vous en avez parlé, quelles sont ses qualités ? »

Bakhome faisait tourner sa bague, Minerva semblait avoir fini de parler. C'était à lui de parler et ne pas faire honte au Prince et à lui-même. La jeune femme approcha son thé de ses lèvres, il était tellement chaud qu'un mince filet de fumée émanait de la tasse brûlante. A peine l'avait-elle reposée qu'elle sortit une cigarette d'un joli paquet, alors comme ça elle avait assez d'argent pour fumer ? Ses suspicions quant à son éducation se confirmaient, beaucoup fumaient à Gefângnis, mais peu avaient le loisir de fumer et de rester aussi propre. Elle lança un regard vers Bakhome, cigarette aux lèvres :

« Je peux ? »

« Bien sûr, tant que vous ne me soufflez pas au visage, déclara-t-il, le Prince serait mécontent de me voir malade. »

Il expira avant de reprendre son discours.

« Le Prince mange des produits de ses citoyens, nous achetons tous les jours des produits de la Ferme du Vieux Moulin, et les chasseurs nous fournissent en viande. Pour ce qui est de son appétit, il mange autant que moi je dirais, dit-il en riant, après peut-être que je mange beaucoup je mange rarement en dehors du château ! »

Depuis près de huit ans, il était logé, nourri et blanchi et ce luxe soudain qu'on lui avait offert l'a toujours ravi. Bakhome aimerait bien que tout le monde dans Gefängnis puisse bénéficier d'un banquet aussi somptueux que ceux qu'il goûte auprès de Schön.

« Enfin vous savez tout autant que moi que manger n'est pas sa première occupation, ajouta-t-il d'un ton grave et quelque peu dégoûté, il apprécie néanmoins un bon repas. »

Il se redressa en s'éclaircissant la gorge, ce n'était sûrement pas la chose à dire pour redorer la réputation de Schön. Minerva s'interrogeait sur ses qualités ? Bien assez peu s'y intéressaient et Bakhome était ravi de pouvoir parler du beau côté de son maître à quelqu'un d'autre. Un sourire aux lèvres, il commença à parler d'une voix douce :

« Schön adore les Hommes avec un grand H. Il est social, il adore faire de nouvelles rencontres et peut très bien se contenter d'une relation platonique si les deux partis ne sont pas d'accord. Il n'y a qu'à voir la manière dont il me traite. Beaucoup pensent qu'il est difficile pour moi de vivre avec le Prince car tout semble nous opposer, mais nous nous respectons énormément l'un l'autre et nous savons nous restreindre des limites et faire avec les défauts de l'autre. »

Jamais Schön n'était allé à l'encontre de Bakhome et de ses peurs. Et le garde du corps lui faisait entièrement confiance et savait que son maître ne lèverait jamais la main sur lui de quelque manière que ce soit.

« Aussi c'est un homme de parole, il tient toujours les promesses qu'il me fait. Je pense que c'est dur pour vous de s'imaginer à quel point il peut être un chic type parce que moi je le connais depuis si longtemps et vous ne voyez que ce qu'il fait de plus mal... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thé à la bergamote • Bakhome   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thé à la bergamote • Bakhome
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-