Gefängnis



 

 
 Les pieds dans l'eau ♦Rencontre de la belle Abschaum et de Grimoald♦
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Rêveur
avatar
Rêveur


Feuille de personnage
ÂGE: 25 ans
OCCUPATION : Explorateur
ADHÉSION : Rêveurs


INSCRIPTION : 28/07/2014
MESSAGES : 43
HAUT-FAITS : 1
SEXE : Féminin

MessageSujet: Les pieds dans l'eau ♦Rencontre de la belle Abschaum et de Grimoald♦   Mar 5 Aoû - 1:40

♦ Pour faire le tour du monde,
en train, en bateau,
Pour filer sur l'onde,
les pieds dans l'eau. ♦

Dans les profondeurs de la Cité Engloutie
en compagnie d'Abschaum

    Cela faisait des mois, que dis-je, des années que je rêvais d'aller visiter les secrets de la Cité Engloutie. Et mon rêve se réalise enfin. Muni de mon branchilège tout récemment acquis chez l'apothicaire, moyennant quelques un de ces Gleds durement gagnés, je m'avance vers les flots. Nul ne sait vraiment ce qui m'attend tout en bas, sous la surface de ces eaux mystérieuses. Et pour cause. C'est là que vit, tapie dans un recoin, la très renommée Abschaum. Et si nul ne peut vraiment dire, c'est que peu, très peu des fiers marins qui naviguaient sur ces eaux, des plongeurs curieux de découvrir les trésors de la cité disparue sont revenus vivants. Et ça, à en croire les dires de chacun, c'est l'oeuvre d'Abschaum. La rumeur dit qu'au fond de ces eaux sombres, elle garde une collection des cadavres de ceux qui l'ont approchés.
    Plus que jamais à présent, je me trouve sur son territoire. Je n'ai pas encore plongé dans les profondeurs que déjà je peux sentir sa présence, tout autour de moi. C'est son domaine ici, et j'ai bien conscience d'y n'être qu'un intrus. Un statu plutôt dangereux, dans la Prison. Mais l'appel de cette civilisation engloutie, de ce que je pourris en apprendre, ce pan de l'histoire de ces terres qui reste encore à découvrir, cet appel ne peux pas être écrasé en moi par la peur. La méfiance est de mise, je le sais. Mais j'ai espoir de ne pas constituer une proie très intéressante ni très divertissante pour la belle gardienne de ces eaux.
    Je m'approche un peu plus de l'eau, mon bol à la main. L'infusion de branchilège qu'il contient prend lentement la même teinte vert foncé que celle que l'on peut apercevoir dans les profondeurs, là où la forêt d'algues s'étale. Je me penche un peu plus en avant. C'est le moment, je le sais.
    Lentement, je bois le contenu de mon bol. Un goût de feuilles d'algues, un goût de mer le reste sur la langue. Je plonge dans les eaux qui semblent me tendre les bras. Pour mieux me noyer, peut-être.
    Pendant quelques instants, la panique m'envahi et je me demande si l'infusion va faire effet. La peur de ne plus pouvoir réaliser me paralyse presque, mais soudain je sens les branchies qui se développent dans mon corps, les nageoires qui viennent remplacer mes membres.
    Me voilà plongé dans l'inconnu, à la découverte d'une civilisation dont on a tout oublié, d'une cité engloutie par la mer. Et tandis que la lumière peu à peu s'estompe et m'abandonne, je commence à discerner les contours de la Cité - enfin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Créature
avatar
Créature


Feuille de personnage
ÂGE: D'apparence, une vingtaine d'années.
OCCUPATION : Gardienne des Eaux
ADHÉSION : Allégeance au Roi


INSCRIPTION : 14/07/2014
MESSAGES : 252
HAUT-FAITS : 18
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau ♦Rencontre de la belle Abschaum et de Grimoald♦   Mer 6 Aoû - 21:35



Sanctuaire.
C'était son royaume, son monde. C'était ainsi et il lui semblait, qu'il ne pouvait en être autrement. Une immortelle dans les eaux éternelles. Un bonheur sûrement, une prison peut-être. Oh oui, parce que comme les autres, elle avait son fardeau. Elle avait ses barreaux, mais seule la cage différait. Souvent définit comme belle, parfois comme effrayant. Elle était un peu tout cela à la fois, cette prison dorée.

Longtemps, très longtemps, elle avait tenté de se convaincre que ce n'était qu'une erreur et qu'elle se trompait. Pourtant, elle n'était pas idiote Abschaum et elle avait finit par comprendre. Un père qui n'en était pas vraiment un. Un monde incertain. Une sirène qui se berçait tendrement d'illusions, incapable de s'en défaire, sans pour autant vouloir y croire. C'était ainsi que sa haine avait grandie.
C'était ainsi que sa jalousie était née, telle l'ombre d'un cauchemar.

Intrusion.
Profanation.

Qui est-ce ? Elle ne savait pas encore. A dire vrai, elle n'était pas sûre de vouloir connaître l'ignorant qui avait osé pénétrer son royaume. Son temple.
Du simple idiot à l'aventurier, il devait être un peu fou pour agir ainsi...Car personne ne pouvait ignorer. Personne. Et bientôt, c'était sa propre folie qui le perdrait. Comme la propre folie d'Abschaum l'avait déjà dévorée, bien auparavant. Ça, c'était une certitude.

Vite. Elle avait fait si vite pour rejoindre la victime. Elle s'était dissimulée dans un coin, occupée à l'observer avec attention. Comme à chaque fois, aucun détail ne lui échappait. Elle se glissait en silence, les yeux emplis d'une certaine curiosité. Non, elle n'était pas complètement folle. Elle ne e connaissait que de vue ce bougre. Oui, c'était un étranger. Elle s’était alors, que le croquer immédiatement ne serait pas aussi jouissif que de profiter de la situation un petit moment.
Voilà qui était bien excitant.

Abschaum se reprocha de lui, un peu féline. Dans son dos, elle gardait ses mirettes toutes écarquillées de curiosité. Et d'envie. C'est qu'il paraissait bien engageant. Ou savoureux, comme vous préférez. Elle souriait malicieusement, elle se disait qu'il fallait vraiment être stupide pour avoir pareil comportement. Néanmoins, elle voulait découvrir le pourquoi du comment. Elle ne pouvait décemment pas le tuer, pas dans cette situation. Pas alors qu'il ne lui avait encore rien dit.

Alors, elle avait surgit devant lui. Elle s'était emparer de sa gorge, l'emportant avec elle toujours plus profondément, avant de le bloquer contre un mur. Ici, elle était chez elle. Ici, elle avait l'avantage et peu importait ce qu'il avait pu prendre, pour avoir les capacités de rentrer dans ses eaux.
« Que viens-tu faire l'étranger ? L'alléchant étranger. »
Oh, il saurait être distrayant. Abschaum le sentait et son sourire demeurait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Rêveur
avatar
Rêveur


Feuille de personnage
ÂGE: 25 ans
OCCUPATION : Explorateur
ADHÉSION : Rêveurs


INSCRIPTION : 28/07/2014
MESSAGES : 43
HAUT-FAITS : 1
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau ♦Rencontre de la belle Abschaum et de Grimoald♦   Jeu 7 Aoû - 22:11

♦ Pour faire le tour du monde,
en train, en bateau,
Pour filer sur l'onde,
les pieds dans l'eau. ♦

Dans les profondeurs de la Cité Engloutie
en compagnie d'Abschaum

    Je parvenais tout juste à m'habituer à mon nouveau corps, à en contrôler les mouvements, que la Créature si renommée et si redoutée me fonce dessus, depuis les entrailles de la mer, et s'agrippe à mon cou comme une forcenée. Elle m'entraîne aussitôt dans les profondeurs abyssales, vers ce que je devine être son territoire à elle. Mais la panique me prend, je n'arrive plus à respirer. Mon cou entre ses mains ne laisse plus passer l'air, et l'impression d'étouffer me submerge. Je ne peux plus respire. De l'air. Il me faut de l'air. La paralysie m'envahie, peu à peu. C'est ça, ça y est. je vais me noyer. je vais mourir, là, bêtement, au fond de ces eaux, où personne ne me retrouvera.
    Mais à travers la brume de mon esprit, une voix me parvient. Sa voix, je le sais. Elle me parle. Mais les mots sont comme étouffés, comme moi. J'ai du mal à les saisir. Pourtant ils parviennent jusqu'à mon oreille. Lentement. Fastidieusement.
   
« Que viens-tu faire l'étranger ? L'alléchant étranger. »
    Elle me parle. A moi. Cela veut dire qu'elle ne me tue pas, n'est-ce pas ? Ces mots, cette question, elle attend une réponse. Je ne vais pas mourir tout de suite. Je dois répondre avant. Ces mains autour de mon cou ne me serrent pas si fort, finalement. L'air arrive jusqu'à mes poumons. Non, en fin de compte, je ne meurs pas. La paralysie peut me quitter. Je respire.
    mais pour combien de temps ? Combien de temps avant que ces mains glacées ne se referment définitivement sur mon cou ? Combien de temps avant que je ne passe de "proie" à "cadavre" ? Je ne veux pas. Je ne veux pas mourir.
    Il faut que je fasse vite. il faut que j'agisse vite. La réponse qu'elle attend de moi sera peut-être celle qui déterminera si je vis ou meurs. Il faut que j'arrive à la convaincre que me tuer n'est pas nécessaire. Que nous pourrions passer un accord. Un marché. Que quelque chose est possible. Que je ne veux pas la déranger; Que je ferais le moi de bruit possible. mais je ne peux pas repartir sans avoir vu la Cité. J'en ai rêvé trop longtemps pour ça. Et baisser les bras n'est pas une option. mais je ne suis pas ici chez moi ! Tout est en sa faveur, tout peut devenir une arme contre moi ! La seule chose qu'il me reste ici, c'est mon intelligence. Ma ruse. il ne faut pas qu'elle me tue. Pas maintenant.
«Regarde-toi assise dans l'ombre, une main glacée, jusqu'aux ongles. Ceux que tu enfonces dans mon cou. Tu vis dans une maison de verre, à moitié rempli de ton eau. Moi je suis seulement l'étranger qui s'égare en ton domaine, et tu désires me tuer. Seulement regarde comme tu es seule au final. Je ne viens pas pour te faire des avances. Je ne viens pas pour déranger ton repos. Ce que je souhaite seulement, c'est accéder au domaine que tu gardes, aux trésors disparus de cette Cité engloutie. Mon nom est Grimoald, je suis explorateur. Et accéder à ce que tu protèges ici a toujours été mon rêve.»
    Ne pas la supplier. Pas tout de suite. Je ne sais pas. Elle pourrait s'énerver encore plus de me voir accomplir les mêmes actions que tous les misérables qu'elle a déjà tué. Et puis je ne peux pas m'abaisser à ça. Pas encore. pour l'instant, je dois lutter, je dois rivaliser d'ingéniosité pour  arriver à accéder, sinon à sa raison, au moins à ses sentiments. La convaincre que me tuer n'est pas nécessaire. Que me tuer n'est pas une bonne idée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Créature
avatar
Créature


Feuille de personnage
ÂGE: D'apparence, une vingtaine d'années.
OCCUPATION : Gardienne des Eaux
ADHÉSION : Allégeance au Roi


INSCRIPTION : 14/07/2014
MESSAGES : 252
HAUT-FAITS : 18
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau ♦Rencontre de la belle Abschaum et de Grimoald♦   Mar 12 Aoû - 20:22



Troublée.
Perturbée.

Qu'est-ce donc que ces paroles ? Le brun tenait d'étrangers propos, de ces mots qui savaient te corrompre, rongée par cette curiosité obsessionnelle. Qui était-il vraiment ? Elle avait beaucoup de questions qui martelaient son esprit, mais il fallait choisir. Le temps pressait. Tuer ou laisser la vie, cela devait être simple pour elle et pourtant, ça ne l'était plus. Il était coupable. A bien des égards.

Lentement, ses mains relâchaient sa gorge, sans pour autant la libérer. Les yeux azurs de la sirène le fixaient avec intensité. Elle ne comptait rien perdre, elle analysait tout. Peut-être qu'elle pouvait tirer quelque chose de lui. Peut-être oui, mais pourquoi ne s'intéressait-il pas à elle ? C'était étrange, cela ne se passait pas comme ça d'habitude. La règle voulait qu'on l'aime et l'admire, la règle voulait qu'en suivant Abschaum puisse tuer.
La règle était bafouée.

Pour qui donc se prenait-il ce petit prétentieux. Il imaginait sûrement qu'elle lui pardonnerait, qu'elle accepterait ses outrances. C'était bien mal pensé. Elle se fichait de ses excuses, bien mauvaises d'ailleurs. Il voulait voir ses trésors, il voulait voir son monde...De quel droit ? Elle était la seule à même de décider ici bas et il l'ignorait, pensait-il vraiment qu'il allait s'en sortir.

Comment est-ce possible ? Pourquoi ? Elle avait toujours représenté quelque chose pour quelqu'un. Une belle femme, un monstre, la candeur d'une insouciance mal placée. Pourtant rien. Malgré ce filet de peur qui émanait de lui, il n'était pas là pour elle. Il était pour le royaume des eaux. Son monde. Grave erreur, si elle régnait ici, ce n'était pas pour rien.
« Tu crois peut-être qu'il te suffit d'utiliser ces belles paroles, mais tu ne joueras pas de moi si facilement. Tu viens ici, tu rentres sur mes terres en m'ignorant. Pauvre fou que tu es. »
Abschaum décrivait des cercles autour de lui. Il ne pouvait rien tenter, elle le rattraperai bien vite. On était chez elle après tout, dans son élément. Il aurait peut-être ieux fait de vouloir li faire des avances, de vouloir l'avoir en trophée comme bien des autres. Cela aurait été plus judicieux, en un sens.
Moins dangereux.

Perdu.
Il était perdu, car d'une façon ou d'une autre, elle allait vouloir mettre la main sur lui. La mort n'était plus de la partie, cependant la sirène comptait bien tirer cette histoire au clair et quoi qu'il en soit, elle ferait tout pour que ça soit à son avantage. Elle était comme ça, Aschaum.
« Tout a un prix dans cette prison, j'espère que tu en as conscience. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Rêveur
avatar
Rêveur


Feuille de personnage
ÂGE: 25 ans
OCCUPATION : Explorateur
ADHÉSION : Rêveurs


INSCRIPTION : 28/07/2014
MESSAGES : 43
HAUT-FAITS : 1
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau ♦Rencontre de la belle Abschaum et de Grimoald♦   Ven 15 Aoû - 12:23

♦ Pour faire le tour du monde,
en train, en bateau,
Pour filer sur l'onde,
les pieds dans l'eau. ♦

Dans les profondeurs de la Cité Engloutie
en compagnie d'Abschaum

     Étrange. Changeante. C'est ce qui me vient à l'esprit en voyant la Sirène. Meurtrière, pour sûr. Ses doigts ont relâché ma gorge, mais je sens encore sa colère tout autour de moi. Son envie de sang. Sa dangerosité. Si on m'écoutait, je pourrais vous dire qu'à mon avis cette femme n'est pas à moitié un beau poisson d'aquarium, mais bien mi-femme, mi-requin. Mortelle.
     Et pourtant ses mains ont déserré leur empoigne sur ma gorge. L'air circule à nouveau librement. Je peux sentir aux endroits de ma peau qu'elle a serrés que mon sang circule à nouveau, sous la forme d'un battement de coeur. Un coeur vivant.
     Cependant, cela m'étonne d'elle. Non pas qu'elle ne reste pas menaçante - elle me tourne autour à présent - mais, dans un sens, elle vient de m'épargner. Provisoirement. Je me demande ce qu'elle peut bien se dire. Mes paroles l'auraient-elle touchée ? Ai-je su toucher la bonne corde ? Apparemment. Peut-être. Je l'espère.

« Tu crois peut-être qu'il te suffit d'utiliser ces belles paroles, mais tu ne joueras pas de moi si facilement. Tu viens ici, tu rentres sur mes terres en m'ignorant. Pauvre fou que tu es. »

     Non non non non non ! Elle a tout faux ! C'est faux, totalement faux ! Je savais qu'en pénétrant dans ces eaux j'aurais à faire avec elle. Qu'elle serait en colère. Mais j'étais venue lui présenter mes hommages ! Au contraire, je suis descendu ave un grand respect pour elle comme pour ce qu'elle garde, et mon intention était de passer un pacte avec elle, pas de la mettre en colère !
     Je veux parler à nouveau, mais les mots me manquent. Ce que je dirais doit être pesé, très sagement. Il en va de ma vie. Il ne faut pas que je dise quoi que ce soit qui puisse l'énerver encore plus, sinon je suis mort.

« Tout a un prix dans cette prison, j'espère que tu en as conscience. »

     Elle a brisé le silence avant moi, finalement. Mais pour dire... Quoi ? Un prix ? Comment ça un prix ? Je sais bien que la gentillesse gratuite est plus que rare dans la Prison. Mais que veut-elle de moi ?

"Tu te trompes, ô Gardienne de ces eaux. Je ne te néglige pas, je suis venu te rendre mes hommages, et te demander humblement si dans ta bonté tu me laisserais accéder à ces merveilles que tu gardes. Je sais que ça ne serait pas gratuit, mais.. Je ne te suis pas trop. Que veux-tu de moi ?"

    La mortelle sirène peut me tuer en un instant. Je suis à sa merci, dans son élément. Mais elle ne m'a pas encore prit ma vie, alors que veut-elle ? Je n'ai rien d'autre qui ai vraiment de la valeur.

"Je n'ai malheureusement rien de valeur sur moi. Je n'ai que mon temps, ma vie, et mes compétences. Mais dis-moi, ton prix sera le mien."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau ♦Rencontre de la belle Abschaum et de Grimoald♦   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pieds dans l'eau ♦Rencontre de la belle Abschaum et de Grimoald♦
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Des HLM nouvelle génération les pieds dans le terroir
» Bon Jeudi
» Brexit - Les Anglais mettent les pieds dans la soupière !
» BLAISE CENDRARS
» Je me prends les pieds dans le tapis…

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-