Gefängnis



 

 
 Lys attire-t-il les botanistes? Adam et Lys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Rêveur
avatar
Rêveur


Feuille de personnage
ÂGE: 7 ans
OCCUPATION : Homme à tout faire des Rêveurs
ADHÉSION : Rêveurs


INSCRIPTION : 14/07/2014
MESSAGES : 87
HAUT-FAITS : 1

MessageSujet: Lys attire-t-il les botanistes? Adam et Lys   Dim 21 Sep - 18:24

« Mais il va faire froid ! »

« C'est pas grave, Adam, tu as une isolation naturelle, tu devrais être capable d'y arriver sans problème ! »

« D'accord, j'irai demain quand le jour sera levé, voyager de nuit est trop dangereux... »

« Le temps que tu y arrives à pieds le jour sera levé. Vas-y maintenant. »


C'est ainsi que sous les ordres de Masked, Adam parti dans la toundra. Il avait été envoyé étudier une fleur qui survivrait quelque soit les intempéries, et qui pousserait aux alentours du Tertre Sacré.

Il marcha longuement, vêtu d'une cape et de lunettes pour voir à travers le blizzard et lorsqu'il atteint enfin la Toundra, le blizzard de la nuit s'arrêta enfin. Chaque pas sur le sol semblait si lourd. La neige, en fondant avec la faible chaleur du lieu, humidifiait la terre de sorte qu'à chaque pas, Adam s'enfonçait jusqu'à la cheville dans une boue très dense. Les buissons dissimulaient chaque obstacle au sol, si bien qu'il trébucha sur une racine et se bloqua la main dans un piège à loup rouillé, sûrement oublié là par un chasseur distrait. Il n'avait rien senti, mais le piège déforma les doigts de sa main gauche, bloquant l'articulation des phalanges, et le couvrant de boue par la même occasion.

Lorsqu'il atteint enfin le Tertre sacré, Adam fut vivement saisi par la solennité du lieu. C'est ici que la fière monture du héros Amsel, Fetzen, a été inhumée. C'était un lieu sacré pour tous les prisonniers qui suivaient les traces d'Amsel. L'agencement des pierres et de la tombe rappelait cet endroit dont Lukas lui avait parlé... Qu'est-ce que c'était déjà ? Strodedenje ?
Il s'assit en dehors du périmètre, sur un petit rocher, pour manger son repas. En effet, c'est la règle, il est interdit de profaner toute vie en faisant couler le sang sur le Tertre sacré. Même pour manger son pain et son poisson, il n'avait pas le droit de rester trop proche du lieu de culte.

Il fallait maintenant se mettre en quête de cette fameuse fleur : il regarda les notes qu'il avait prise pour bien l'identifier :

Spécimen végétal type fleur
Environ 10 cm de hauteur
Pétales bleus ou blanc
Survit à des températures très basses
Ramener une autre fleur pour Nyméria



Le recherche commença donc autour du Tertre. Il s'agissait de fouiller chaque buisson, accroupi dans la boue, pour être sûr de ne pas la rater.
Après deux heures de recherches, il décida de faire une pause en allant observer les reliques du lieu. Soudain, il aperçut une fleur, seule, droite sur le haut du talus. Il monta pour l'observer. C'était bien elle. Alors qu'il tendit la main pour la cueillir, un doute jaillit. Cueillir une fleur, ça comptait comme tuer un être vivant, non ? Est-ce que c'était interdit ? Avant même de prendre le temps de réfléchir, Adam tomba au sol. Il avait faillit commettre l'irréparable. On racontait qu'un jour, un jeune homme tua son frère sur ces terres, et qu'il disparut instantanément, arraché à la vie par une créature immense et invincible, qui parcourait le quartier Nord sans craindre le froid ni la faim. La terreur que lui inspirait une telle vision le cloua au sol.

Mais après tout, ce n'était qu'une fleur. Ce n'était pas si important, si ?
Il se redressa et remonta lentement. Tendant son bras vers cette fragile fleur bleue, il se paralysa soudainement. Il sentait dans son dos une sensation étrange. Comme si l'air transperçait sa peau de métal pour répandre un frisson dans tout son corps. Rien de douloureux, mais cette sensation inhabituelle le laissa immobile. Il vit une ombre lentement se dessiner devant lui. Cette présence inquiétante, cette brûlure qui se répandait au plus profond de lui, ce fut assez pour le faire perdre équilibre et se retrouver encore une fois en bas du talus.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Créature
avatar
Créature


Feuille de personnage
ÂGE: Jeune. Presque un bébé.
OCCUPATION : Météorologue du Quartier Nord.
ADHÉSION : Confuse.


INSCRIPTION : 22/07/2014
MESSAGES : 196
HAUT-FAITS : 13
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Lys attire-t-il les botanistes? Adam et Lys   Mar 30 Sep - 18:20

Les yeux perdus dans la brume, Lys contemplait l’horizon blanc. Assis en équilibre sur une branche au bois grinçant, agonisant, suspendue au milieu du vide, ses orteils frôlaient parfois cette drôle de couche nuageuse. Son bâton se balançait lentement à ses côtés, tel un léger balancier. Mais Lys ne voyait pas vraiment. N’était pas tout à fait présent. Ses pensées étaient loin, encore dans un certain château glacé. Il pensait à elle. Une nouvelle fois. La fois de trop. Comme toutes les autres. Il ne devrait pas. Aurait déjà dû arrêter de penser à elle, depuis bien longtemps. Ne l’avoir jamais fait, en réalité. Ne jamais poser ses yeux sur son corps reposant dans la neige.

Et définitivement pas l’installer au milieu des convives du banquet. Il le savait. Oh, il ne le savait que trop bien. Mais il ne pouvait pas changer ce qu’il avait fait. Ne le souhaitait pas. Ne jamais être tombé sur cette enfant, oui, mais... pas ça. C’était tout ce qu’il avait pu faire pour elle. C’était une infime, toute petite contrepartie. Ridicule et vaine. Pourtant, la perspective de tout oublier et laisser tomber son corps du haut du Château Figé lui retournait les tripes. Il ne le pouvait juste pas.

Lys grimaça. Décidément, rien ne s’arrangeait. D’abord elle, puis cette femme qui escaladait la montagne. Ses compétences pour accomplir sa mission devenaient franchement discutables. Il soupira et d’un mouvement, se laissa basculer dans le vide. Cet environnement escarpé et ces hauteurs vertigineuses ne l’effrayaient pas. C’était son domaine. Et il savait qu’il ne tomberait pas. Il suffisait de si peu, pour qu’il s’envole.

Le vent le frappa et il traversa la brume. Son corps sembla flotter quelques instants au-dessus des « nuages », puis retomba. D’un mouvement ample, il appela une bourrasque qui le propulsa. Il avait une destination. Il y avait pensé, sur l’escalier. Il voulait connaître mieux Amsel. En apprendre plus. Et il y avait justement ce qu’il cherchait, tout près. Ou du moins, un bon point de départ. Enfin, il n’était sûr de rien, mais il fallait bien commencer quelque part, non ? Et cela avait quelque chose de rassurant, de simplement visiter un lieu par lui-même. De ne pas devoir plonger dans la foule, se rapprocher d’êtres vivants, être juste seul avec ses pensées.

Même si sa capacité d’analyse n’était clairement pas au point, et qu’il n’en retirerait peut-être rien. Il était juste… avait juste besoin de… un peu de solitude. Lui et les étendues glacées. Comme avant. Enfin, cela ne l’empêchait pas d’être nerveux, en songeant à ce qu’il faisait. Ce. Ce n’était peut-être pas permis. Amsel était quelque chose appartenant aux habitants. Il ne devait peut-être pas… Une bourrasque le frappa soudainement sur sa droite, et telle une vulgaire balle, Lys partit violemment sur le côté. Un réflexe salvateur lui valut d’éviter les plus gros dégâts, mais l’atterrissage fut plutôt rude. Lys grimaça. Il avait été distrait. Il n’avait pas fait attention. Le vent n’était pas un ennemi, mais il n’avait pas de conscience. Il ne faisait que lui répondre. Et s’il n’écoutait pas, cela pouvait mal finir.

Une nouvelle grimace tordit ses traits quand il se redressa totalement. Comme maintenant. Il avait bien senti un truc, en tombant, mais il avait espéré que ce n’était que la chute. L’un de ses os de glace s’était cassé. La glace pouvait être très solide, mais cela restait de la glace. Une glace directement relié à sa condition. Il avait été négligeant. Et il en payait le prix fort. En pleine fusillade mentale, Lys redressa la tête et tomba par hasard sur un spectacle singulier. Quelqu’un était là (heureusement qu’aujourd’hui, il avait sa cape), et se déplaçait de façon étrange. Avant tout autre sentiment, la créature se contenta d’hausser un sourcil, observant le manège de l’inconnu. Puis, songeant que décidément, son karma  ne l’épargnerait probablement pas, encore une fois, il s’approcha. Marchant tant bien que mal vers l’étranger, qui ne lui portait aucune attention. Enfin, jusqu’à chuter tout en bas du talus.

Lys haussa de nouveau un sourcil, contempla la fleur à ses pieds, puis l’inconnu, plus bas. La créature pesa très rapidement le pour et le contre, puis décida de boitiller dans sa direction, s’appuyant sur son bâton. Peut-être que cette fois, il arriverait à convaincre quelqu’un de ne plus jamais remettre les pieds dans le Quartier Nord. Sauver une vie. Pouvait-il ? Il s’arrêta face à la silhouette floue. Floue ? Oh, mauvais, sa vision se brouillait. Lys secoua la tête et souffla. Si extérieurement, on dirait qu’il s’était simplement foulé la cheville droite, intérieurement, c’était une torture. Et le temps s’en ressentait. Lys serra les dents. Calme. Il devait se calmer. Il souffla de nouveau. Le vent et le froid se calmèrent.

Maintenant, fallait juste que ça dure.
Ou de douleur, il transformerait en glaçon la vie qu’il essayait de sauver. Ce qui était franchement moyen, comme aide. Un peu haletant, il souffla.

▬ Avez-vous... un quelconque truc... avec les fleurs... par ici ?

Il ferma les yeux, un instant.

▬ J’espère au moins... que ça en vaut... la peine.

Lys vacilla. Oh, pas bon. Il n’allait pas tenir. Il s’accrocha plus fort au bâton. Tenir. Il devait tenir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lys attire-t-il les botanistes? Adam et Lys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ya bna ADAM
» A l'abri de rien/ Olivier Adam
» Adam et Eve version islamique.
» Quel os Dieu a-t-il vraiment pris à Adam pour créer Eve ?
» Le peintre Raoul Adam

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-