Gefängnis



 

 
 [CITROUILLE] Si tu étais un fruit tu serais une bonne de pin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Gigolo du Prince Schön
avatar
Gigolo du Prince Schön


Feuille de personnage
ÂGE: 23 ans
OCCUPATION : Garde du corps du Prince
ADHÉSION : Pro-dirigeant


INSCRIPTION : 23/04/2014
MESSAGES : 216
HAUT-FAITS : 11
SEXE : Féminin

MessageSujet: [CITROUILLE] Si tu étais un fruit tu serais une bonne de pin.   Mer 12 Nov - 23:47

Comme chaque année, Close s'animait pour une soirée. Schön n'avait voulu rater cette occasion pour rien au monde, aussi avait-il choisi, comme chaque année, un déguisement pour Bakhome. Et le garde avait été surpris de voir que la seule partie en cuir du costume était une paire de bottes innoffensives. Le sermon de l'année précédente semblait avoir servi, car Schön et Bakhome sortaient en pirates pour le porte à porte ! Le Prince devait retirer une satisfaction malsaine des vêtements qu'il avait donné à son garde, mais il faisait des progrès et c'était l'essentiel. Alors qu'il serrait la ceinture de Schön, ce dernier lui posa un tricorne plein de plumes sur la tête. A la lueur d'une petite lanterne, ils étaient partis du palais dès que Gesetz avait fait tomber la nuit.
Le garde devait surveiller le Prince encore plus à ce temps de l'année. Il n'arrêtait pas de profiter de l'obscurité pour lui échapper, mais pas cette année pensa le grand brun. Schön agitait son faux sabre d'un air idiot en hurlant dans les rues de Close. Dès que les portes s'ouvraient et qu'elles voyaient le Prince, les sucreries pleuvaient dans leurs deux sacs. Dès qu'elles se montraient un peu trop intéressées, Bakhome priait Sa Majesté de poursuivre son chemin. La soirée était agréable, les enfants et grands enfants se croisaient en souriant, des éclats de rire réchauffaient parfois les ruelles sombres. Même s'il essayait de rester sérieux pour ne pas être noyé par l'enthousiasme de Schön.
Mais bien sûr, c'est aux alentours de... la nuit, que Bakhome perdit Schön. Il ne savait pas trop comment c'était arrivé, il s'était apparemment évanoui. Mais qu'est-ce qu'il en avait à faire après tout ? Il avait partagé quelques sucreries avec son Maître, avait partagé quelques plaisanteries. Et puis le gros vide. Aucune goutte d'alcool n'était impliquée, et c'était bien dommage parce que Schön était si adorable une fois ivre, tellement sans défense qu'il était facile de glisser une main sur son torse en prétendant lui reboutonner sa chemise. Bakhome se redressa en regardant aux alentours. Il se trouvait sur le même banc qu'avant son black out, bien. Mais ça ne lui en disait pas plus sur la localisation de son Prince. Il n'aurait pourtant pas dit non à ce torse frêle qu'il habillait presque tous les matins, ce corps maladif qui pouvait être bien plus puissant qu'il n'y parraissait mais.
Oh et puis, c'était un grand garçon, il n'y avait pas besoin de quelqu'un pour le surveiller et puis, au pire, il allait revenir au château avec une ou deux égratignures. Bakhome avait d'autres problèmes après tout. Et surtout d'autres envies.
Le garde déboutonna le haut de sa chemise en s'ébouriffant un peu les cheveux, il fit un clin d'oeil à son reflet en se voyant aussi sexy. Il était temps de récolter un autre type de sucrerie et il savait où taper pour ça. Il connaissait assez la zone pour savoir où les jolies filles se trouvaient, il n'était pas bien sûr de leur âge mais dès qu'elles acceptaient c'était leur problème hein, pas le sien.
Quand la petite brune lui ouvrit la porte, elle sourit en voyant qu'il était déjà passé, qui n'aurait pas reconnu le garde après tout, même sous un chapeau à plumes.

- Monsieur le Pirate, vous êtes déjà passé-

- Shhh... lui répondit-il en posant deux doigts sur la bouche de la jeune femme qui ne comprenait plus rien, il sourit aussi sournoisement qu'un renard, j'ai mon navire qui attend et je voulais savoir à quelle heure ouvrait ton port, lança-t-il en glissant ses doigts dans son cou.

La brunette perdit son sourire pour le regarder d'un air... surpris. Il ne lui fallut que quelques secondes pour faire un pas en arrière et refermer la porte, laissant Bakhome s'écraser contre le bois dur - la porte, toujours. Il laissa s'échapper un flot d'injures en serrant les poings, il avait toujours eu nettement plus de talent que Schön pour parler aux femmes, juste aujourd'hui, ça ne voulait pas marcher. Quand deux autres filles refusèrent ses avances délicates, malgré sa chemise grande ouverte et son pantalon aussi bas que possible, le garde décida de rentrer chez lui.

Il n'avait pas abandonné. Non.

Quelqu'un l'attendait chez lui, quelqu'un qui serait tout à fait capabl d'accomplir sa digne fonction de femme. Titubant un peu, il marchait à grands pas vers le pavillon où séjournait Athènes. Il ne lui fallut pas longtemps pour se planter devant la porte. Se regardant une dernière fois dans une flaque d'eau alentours, il se lança un sourire de beau gosse pour se donner du courage - non pas qu'il en avait besoin, mais c'était juste au cas où. Il tapa violemment sur la porte en prenant une voix douce.

- Athènes, je suis rentréééé ! Viens m'ouvrir...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[CITROUILLE] Si tu étais un fruit tu serais une bonne de pin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [CITROUILLE] Si tu étais un fruit tu serais une bonne de pin.
» Si t'étais ....Tu serais
» Si j'étais... je serais... : portrait chinois des biomamans
» Portrait chinois
» Fête de la citrouille et de la sorcière à Beire Le Chatel

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-