Gefängnis



 

 
  inner strength ─ 22h22
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité




MessageSujet: inner strength ─ 22h22   Sam 24 Jan - 15:57

we are a temple




Voleur. Voleur voleur voleur.
C'est ce qui court dans les rues, c'est ce que tes oreilles écoutent à longueur de journée, c'est ce qu'il y a dans toutes les pensées mais jamais jamais jamais elles ne traversent leurs lèvres trop blanches trop stupéfaites, trop apeurées aussi. Mais ils n'ont pas besoin de parler pour qu'on comprenne, non, il suffit de regarder leurs yeux qui dévient et ces milles signes qui crient ce qu'ils ressentent. Il y a les résignés, ceux qui regardent le sol ; et puis il y a ceux qui crachent sur la voleuse, d'autres qui ont une étincelle de révolte qui s'éteint à peine la sentence donnée. Oh douce fumée amère qui rend la chose encore plus détestable.
Détestable. Tu les détestes, Eisen. Tu détestes tant leur proportion à ne rien dire, tu détestes tant leurs attitudes négatives, celle de ceux qui acceptent tout et ne demandent rien alors que tout ce qui leur reste, c'est leur dix doigts et des larmes salées sur les joues. Ça te frappe, parfois, et tu te rends compte qu'ici, personne n'est vraiment heureux -oh, même les Rafleurs, même les Rêveurs, mêmes les Natifs. Peut-être encore plus les Chimères. Ça te semble tellement stupide. Vous vous crachez dessus pour vous sentir mieux oh vous voulez sentir l'autre aller plus mal pour être sûr de ne pas être au plus bas vous-même.
Tu n'as pas baissé les yeux, quand la scène s'est déroulé sous tes yeux. Tu n'as pas flanché quand il y a eu le craquement sonore, oh tu n'as pas flanché quand la Reine a donné la sentence, non. Tu as regardé. Simplement, avec ce visage de fer qui te semblait un peu plus lourd que d'habitude, avec tes yeux secs secs secs et tellement accusateurs ; tu les as toisé mais c'est tout ce que tu as fait. Trouillard.
22 c'était ton amie, tu crois. Tu ne sais pas vraiment, pour être honnête. 22, tu l'insultes et tu rigoles, 22 réplique et ça te fait encore plus rire. Vingt-deux. T'as jamais aimé les chiffres, parce que les seules fois où tu comptes c'est quand on te tabasse -et oh intérieurement tu sens que ce n'est jamais assez ; alors tu les hais ces nombres et t'aimerais bien leur montrer que ça ne fait pas assez mal. Mais 22, ah 22. 22 est tellement innocente à sa manière, 22 tu ne pouvais pas la laisser seule là-bas, dans ce trou noir où le temps n'a plus d'impact.
Tu t'es infiltré dans le Château. Tu es allé jusque dans son ventre, ce lieu si connu -tu ne sais pas exactement combien de fois tu y as été enfermé, sûrement des dizaines de fois. Tu essaies de ne pas te rappeler de ce genre de choses ; mais le chemin, le si long chemin qui menait vers ces cages sans bruit, tu le connais pour ta vie entière. Ça reste gravé en vous, parce que oh, c'est tout ce dont on peut se rappeler quand on attend, collé contre les grilles de ferraille, qu'enfin le supplice prenne fin. C'est long, d'attendre. C'est surtout long d'attendre sans les étoiles pour vous guider et avec le bruit des rats comme berceuse -si du moins ils ne vous arrachent pas la peau avant.
Tu avances doucement dans le couloir de cellules. Tu ne sais pas vraiment où aller maintenant, tu sais juste qu'il faut continuer continuer sinon tu ne t'arrêtera jamais à bonne destination. Et puis tu crois que tu la vois. C'est sombre, ici, et ta bougie à moitié fondue ne t'aide pas vraiment à voir plus loin que tes genoux, alors tu ne sais pas vraiment si c'est bien elle -tu vois une tignasse brune, c'est déjà assez. Et d'un coup, tu ne sais plus vraiment pourquoi tu es venu, Eisen. Ça te semble tellement débile.
─ Hey.
Débile.
─ Euh. Ça va ? Enfin, j'veux dire. T'as encore tes orteils ?
C'est désolant Eisen, arrêtes tout de suite. Trouve autre chose. Quelque chose qui ferait sourire 22 comme quand vous êtes tous les deux sous les cieux et qu'il y a l'alcool qui boue dans vos veines, comme quand vous n'être plus que deux êtres vivants qui ne demandent rien d'autre que respirer.
─ C'était un joli coup, le vol, tout ça. J'sais pas si j'dois te dire bravo ou non, parce que hé, j'reste le meilleur malgré tout.
Tu fais un semblant de clin d'oeil et c'est tellement étrange, Eisen. Tu es tellement étrange ici, avec ta veste fluo et tes cheveux presque jaunes. Qu'est-ce que tu fous là, Eisen, qu'est-ce que tu fous là.
Revenir en haut Aller en bas




Bloquée à la même heure depuis 1876
avatar
Bloquée à la même heure depuis 1876


Feuille de personnage
ÂGE: quatorze ans
OCCUPATION : aucune
ADHÉSION : anti-rafleurs


INSCRIPTION : 19/09/2014
MESSAGES : 58
HAUT-FAITS : 2
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: inner strength ─ 22h22   Mer 28 Jan - 12:59



Là-bas, tout est humide. Tout est sombre, tout est sale. Et elle, 22H22, dite La Voleuse, elle attend. Comme toute sa vie elle a attendu. Oui, elle attend et elle entend les secondes qui passent et qui défilent, lentement. Trop lentement. Et ici, le temps s’est presque arrêté. Car elle ne savait pas. Quand allait-elle revoir la lumière du solarium ? Aucune idée. Quand allait-elle mourir ? Même réponse. Et de quelle façon ? Elle se le demandait chaque matin.

Assise sur le banc de bois grignoté par l’humidité au fond de son cachot, ses pieds nus attachés par des chaînes, bleus de froid, touchaient le sol mouillé. Sa tête lourde de sommeil reposait sur ses genoux tandis que ses bras pendaient le long de son corps. Elle avait encore mal là où le chien de la famille royale lui avait brisé les os. Son bras pendait lamentablement, elle arrivait à peine à le bouger et à bouger le reste de son corps.

Soudainement, elle entendit des bruits de bas résonnant sur la pierre des cachots. Sa tête se souleva d’un seul coup, et elle s’avança du fond de sa cellule pour s’approcher des barreaux en fer qu’elle maintenait avec ses mains pour ne pas s’écrouler de douleur et de fatigue.

- Hey.

Eisen. Son visage illumina son regard.

- Euh. Ça va ? Enfin, j'veux dire. T'as encore tes orteils ?

Juste le fait d’entendre parler cet ami, ce seul peut-être ami qu’elle avait lui redonnait de la force.

- J’ai plus qu’un seul bras, ahaha, mais euh. Ca va.

Elle souleva son bras pour montrer comment il tombait pitoyablement. Elle devait serrer ses dents pour cacher un maximum sa douleur et l’enfouir au fond de son corps.

- C'était un joli coup, le vol, tout ça. J'sais pas si j'dois te dire bravo ou non, parce que hé, j'reste le meilleur malgré tout.

Il tentait de faire de l’humour, Eisen. Ca la faisait rire, sur le coup, car elle voyait qu’il gardait son côté narquois habituel. Mais aujourd’hui c’était différent. Certainement à cause de la maigre condition de 22H22. Ridicule.

- Toi, au moins, tu n’es pas enfermé ici. Je ne sais même pas combien de jours, combien d’heures sont passées depuis que je suis là. Je ne dors plus. Je ne rêve plus. Je ne fais rien du tout, c’est …

Ses mains virent recueillir sa tête qui tomba hâtivement.

- Vraiment ridicule.

Ses mains qui étouffaient sa voix. Oui, ici, 22H22 était vraiment ridicule.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: inner strength ─ 22h22   Ven 30 Jan - 21:30



L'écho résonne quelques instants et tu dois avouer que c'est assez effrayant, comme ambiance. Pas que tu sois un trouillard sans fin, pas du tout voyons, mais la nuit immortelle de ce lieu, brisée par cette flamme tremblante -presqu'aussi tremblante que toi, pour être honnête. Et puis sa voix, elle est si sombre, mais c'est bien elle -22 et sa voix rauque, 22 et ses sons trop matures, 22 et ce rire nerveux. Elle aussi avait décidé de faire croire que tout allait bien, et tu n'osais pas briser cette illusion que vous saviez tous deux faite de verre déjà bien amoché. Tu vois son bras désarticulé et ah, tu ne sais pas quoi dire, parce que toi Eisen, tu serais du genre à te plaindre en un râle étrange de celui qui hésite entre douleur et bonheur, sale masochiste.
─ Euh, au moins il t'en reste un ?
Tu sais pas vraiment si c'était sensé être drôle au départ ou non, mais une fois que c'est sorti tu sais que ça ne l'est pas. Ça ne l'est pas, parce que c'est vrai, parce que Gesetz aurait pu lui briser chacun de ses os, parce que la dure loi aurait pu lui faire bien pire -et pourtant elle est là, 22, et pourtant il y a déjà sa dignité enfermée dans une boîte. Et tu la regardes, parce que tu ne sais rien faire d'autre, parce que tu ne peux rien faire d'autre. Elle te le rappelle aussi, avec ces mots durs trop vrais que tu voulais fuir à tout prix. Idiot idiot idiot ; ne t'enfuis pas, reste. Reste, et dis-lui autre chose, dis-lui quelque chose qui vaille la peine, dis-lui.
Tu passes ta main sur les grilles de métal et tu ne sais pas si tu dois essayer de l'atteindre ou non -de toutes manières tu crois qu'elle est trop loin, l'inaccessible 22.
─ Hey, 22. Faut pas se dire ça, d'accord ?
Ca sert à rien ça sert tellement à rien, tu ne sers à rien ; mais tu n'oses tellement pas dire que ça fait que quelques heures qu'elle est là -parce que tu sais que chaque minute à l'air d'être l'éternité, parce que tu comprends aussi que les rêves fuient cet endroit trop morbide pour eux.
Pourtant tu veux vraiment dire autre chose, tu veux vraiment essayer de lui dire quelque chose de positif, mais tu sais que rien ici n'est positif.
─ Dis-moi que ça valait la peine au moins. Racontes moi tout ça, ça a l'air d'être assez passionnant, non ?
Vas-y 22, dis-lui autre chose, pars de cette prison trop étroite pour ton courage ah livres lui tes péripéties et fait le baver un peu, cet idiot qui ne sais jamais quoi faire, ce trouillard qui avale ses paroles pour ne pas s'attirer encore plus de foudre -et pourtant il est là, 22, et c'est déjà beaucoup pour lui, tu sais.


Revenir en haut Aller en bas




Bloquée à la même heure depuis 1876
avatar
Bloquée à la même heure depuis 1876


Feuille de personnage
ÂGE: quatorze ans
OCCUPATION : aucune
ADHÉSION : anti-rafleurs


INSCRIPTION : 19/09/2014
MESSAGES : 58
HAUT-FAITS : 2
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: inner strength ─ 22h22   Lun 23 Fév - 23:44



Il y avait Eisen. C’était une lumière dans une prison sale, sombre et angoissante, même pour le sale caractère de 22H22. Mais il était là, et il la réconfortait de son mal-être qu’elle partageait pour la première fois à quelqu’un, de cette manière-là.

22H22 était sûrement mise à nue dans sa cellule.

─ Euh, au moins il t'en reste un ?

Elle riait aux éclats, mais ce rire s’évanouie rapidement car elle ne voulait pas attirer l’attention. Eisen savait lui remonter le moral, Eisen savait ce qui la ferait rire, malgré qu’il avait l’air gêné de sa blague, 22H22 l’avait trouvé amusante, vraiment. Car c’était ce genre d’humour qui lui plaisait encore. Mais ce saut de bonne humeur retomba pour laisser place à la nostalgie de la scène, à la tristesse de la prison. Ils ne sont que des prisonniers, et 22H22 n’est qu’une prisonnière enfermée dans une autre prison.

─ Hey, 22. Faut pas se dire ça, d'accord ?

Oui, Eisen savait trouver les bons mots.

─ Dis-moi que ça valait la peine au moins. Racontes moi tout ça, ça a l'air d'être assez passionnant, non ?

Elle s’asseyait en tailleurs et prit quelques secondes pour réfléchir à nouveau à ce qu’elle avait fait. Elle se mit à chuchoter car elle ne pouvait vraiment pas raconter ça normalement, vraiment pas. Ce qu’avait fait 22H22 était beaucoup trop gros.

  ─ Ecoute. Je ne sais pas trop ce qui c’est passé. Mais quand je me suis infiltrée au château et que, j’ai découvert dans la chambre de Gesetz ce collier ou plutôt cette … moitié de collier, j’ai cru que cela serait quelque chose d’important. Non, mais franchement, qui garderait une moitié de collier cassé ? Si j’avais un collier cassé, je le jetterai.

Petit silence.

─ Ouais enfin, vu le blé que doit avoir Gesetz, elle a pas dût payer son collier 50 gelds et il doit pas être fait en n’importe quoi alors je l’aurais revendu, ou un truc dans le genre tu vois.

Elle s’exprimait avec des grands gestes, passionnée par le récit qu’elle contait à son ami.

─ B-R-E-F, articulait-elle, je l’ai pris, je l’ai mis dans ma poche, et je suis partie, voilà voilà. Depuis ce jour je l’ai gardé et après on m’a balancé et bref, tu connais la suite Eisen.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: inner strength ─ 22h22   

Revenir en haut Aller en bas
 
inner strength ─ 22h22
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-