Gefängnis



 

 
 Les châteaux sont une chouette aventure ♦ LYS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Perdu
avatar
Perdu


Feuille de personnage
ÂGE: douze
OCCUPATION : vendeuse d'allumettes.
ADHÉSION : neutre


INSCRIPTION : 02/08/2014
MESSAGES : 144
HAUT-FAITS : 15
SEXE : Féminin

MessageSujet: Les châteaux sont une chouette aventure ♦ LYS    Sam 14 Mar - 13:13



Bien que Lys voulait tirer Dae hors du château au plus vite, la petite tête blonde restait émerveillée devant la beauté des lieux. Dae, curieuse, s’éloigna et se retrouva dans cette pièce, d’une couleur bleutée comme tout le reste du château se sentant fascinée par ce lieu. Dae s’avança vers les différents miroirs, comme attirée. Ses petits pas résonnaient sur le parterre de glace tandis qu’elle s’avançait, au hasard, vers une des glaces en face d’elle. La petite recula aussi tôt : elle ne se voyait pas elle-même, elle voyait quelqu’un d’autre. Une grande femme blonde, aux cheveux longs, les yeux de la même couleur que les siens, était dressée face à elle. Dae la scrutait, Dae s’interrogeait, alors Dae s’avança et voyait que la femme s’avançait elle aussi. Elle toucha le miroir avec sa main gauche, la femme fit de même. Dae se toucha le bout du nez, la femme se toucha également le nez. Alors, Dae dit « bonjour » de sa main, voyant la femme faire de même, et s’en alla vers le miroir à droite de celui-ci.

Il était plus grand, en effet, et là, la jeune fille pouvait se voir entièrement. Son corps était allongé, Dae devait mesurer facilement deux mètre trente. Elle s’imaginait tel un monstre énorme, faisant des grimaces, mimant des griffes avec ses doigts, rugissant et appréciant les sons qui faisaient écho dans cette pièce, renforçant son jeu de rôle. Dae rit, puis alla vers un miroir à l’opposé de celui-ci, au hasard.
Il était grand, et plusieurs personnes pouvaient se voir, sûrement. Dae s’apercevait enfant, quand elle avait environ cinq ans. Elle avait les cheveux bien plus courts qu’à aujourd’hui, une robe blanche et des petites chaussures noires. Là aussi, elle s’amusait de ça. Elle ne se souvenait que vaguement de cette époque, mais Dae aimait bien les enfants et s’amusait avec eux quand elle en avait l’occasion – ce qui arrivait rarement. Elle se retourna, criant :

«  Eeeeeh monsieur l’esprit de l’hiver venez ! »

Elle faisait un signe de sa main, insistant pour qu’il vienne et qu’il se voit, comme elle, plus jeune. Dae voulait non seulement lui montrer comment elle était petite, mais voulait aussi le voir, lui, et voir comment c’était un esprit, avant, quand c’était jeune, petit, bébé, enfant, minuscule, rien.
Mais il n’y avait personne. Dae était seule dans ce hall immense, dans cet endroit magique mais quelque peu effrayant quand on ne sait pas ce que chaque miroir nous réserve. Elle avait perdu son guide, son esprit de l’hiver, le premier qu’elle avait rencontré, et priait pour qu’il la retrouve, car ce lieu fantastique devenait apeurant pour elle. L’amusement qu’elle ressentait au fond de son cœur s’évanouissait peu à peu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Créature
avatar
Créature


Feuille de personnage
ÂGE: Jeune. Presque un bébé.
OCCUPATION : Météorologue du Quartier Nord.
ADHÉSION : Confuse.


INSCRIPTION : 22/07/2014
MESSAGES : 196
HAUT-FAITS : 13
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Les châteaux sont une chouette aventure ♦ LYS    Mar 17 Mar - 2:27

Un rire. Le sien. Il n’avait fallu qu’un souffle pour qu’il s’en souvienne. Lys accéléra. Dérapa un instant sur le sol gelé. Mais sans perdre le contrôle.  Juste pour gagner plus de vitesse. Tourner sans s’arrêter. Comme avant. Comme... il y a très longtemps. Amsel. Combien ? Tout cela lui semblait venir d’un autre temps. C’était peut-être le cas. Il y avait plus vieilles créatures, mais même le plus jeune d’entre eux pouvait avoir vécu plusieurs vies humaines.

Le temps était un concept particulier. Depuis leur premier souffle. Et probablement jusqu’au dernier. Un éclat de voix, porté par les couloirs, par le silence brisé. Peut-être aussi un peu par le vent. Lys était paniqué, et peut-être, peut-être... que ses dons particuliers aidaient un peu. Que les brises se faufilaient à l’intérieur, augmentaient l’écho. Lui apportaient.

Lys bifurqua à nouveau, d’un mouvement saccadé. Puis un bond, énorme, porté par le vent. Par une bourrasque qui l’avait cueilli au creux du dos, projeté en avant, soulevé son corps aussi facilement qu’une plume. Des os en glace et une existence telle que la sienne aidaient beaucoup. Lys atterrit aux pieds de Dae, un genou posé sur le sol, essoufflé. Sa respiration ne troublait pas l’air, non, aussi froide que lui, mais il avait quand même besoin de reprendre son souffle. Il avait des poumons. Il était terriblement humain... et terriblement pas.

La créature de l’hiver releva la tête, fixant à nouveau la petite humaine de ses prunelles de glace. Il ne savait toujours pas quoi dire. Les mots restaient bloqués dans sa gorge. Inconnus. Mélangés. Maladroits. Indistincts.

▬ Ne pars pas comme ça.

Il n’avait... aucune idée... de comment... on devait faire. Avec plus jeune que soi. Avec un enfant. Bien sûr, il avait observé. Déjà conté quelques histoires. Mais ce n’était pas pareil. Pas dans un tel lieu. Pas dans un tel quartier. Où le froid grondait, et où chaque pas pourrait être le dernier. Il n’y avait aucune illusion de sureté, ici. Et elle ne comprenait pas. Ne pouvait le comprendre.

Ses doigts se resserrèrent sur son bâton.

▬ On doit rester ensemble...

Il avait voulu prononcer son nom, capter un peu plus son attention. Mais il se rendait compte qu’il n’en avait aucune idée. Et pour obtenir un nom... il fallait généralement donner le sien. Pouvait-il ? Devait-il ? Ses doigts tambourinèrent contre le bois familier. Il n’en savait rien. Mais il le voulait. Pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. Quitte à en faire une.

▬ Je m’appelle Lys. Et toi ?

Le sort était jeté. Dans l’attente d’une réponse, Lys tourna la tête, et posa son regard sur un petit être singulier. Un visage tout pâle, dans un sweat et un pantalon bien trop grand. Un bâton, échoué un peu plus loin. Une fine masse de cheveux blancs comme neige. De grands yeux glacés qui ne tardèrent pas à se voiler. Ils étaient dans le hall aux reflets. Lys n’avait pas remarqué. Il connaissait l’endroit, bien sûr. Lors des premiers jours, il s’était tellement amusé dans ce château. Et avait ricané face aux miroirs déformants. Mais il fallait croire qu’il avait évité inconsciemment ceux-là... les plus dérangeants. L’illusion d’un passé ou d’un futur inexistant. Lys posa sa main contre le verre froid.

▬ Je n’ai jamais été comme ça.

Juste un souffle. Il ferma les yeux un instant. Il était né exactement comme la petite pouvait le voir maintenant. Il n’avait pas changé. Et il ne changerait pas. Jamais.

Il n’avait pas été fait pour ça.

Lys recula et se releva. Des illusions. Juste des illusions.

Ce n’était que des illusions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Perdu
avatar
Perdu


Feuille de personnage
ÂGE: douze
OCCUPATION : vendeuse d'allumettes.
ADHÉSION : neutre


INSCRIPTION : 02/08/2014
MESSAGES : 144
HAUT-FAITS : 15
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Les châteaux sont une chouette aventure ♦ LYS    Dim 22 Mar - 12:52



La créature de l’hiver, que dis-je, l’Esprit de l’Hiver était de retour, la main sur son bâton, ses doigts qui le frappent doucement.

- Je m’appelle Lys. Et toi ?

Elle le fixa. Alors, l’Esprit de l’Hiver avait un nom. Lys. C’est joli Lys. Comme la fleur. En plus ça sent bon. Et si on met trop le nez dedans, il devient coloré. C’est amusant.

- Moi, c’est Dae !

Dae paraissait heureuse. Elle observait toujours son reflet dans le miroir qui déformait la réalité.
Il y avait le reflet de Lys. Avant qu’elle ne puisse dire quoi que cela soit, il prononça quelques mots :

- Je n’ai jamais été comme ça.

Elle se sentait triste alors qu’elle ne connaissait pas la raison.

- Qu’est-ce que cela veut dire, Lys ?

Il y avait des points d’interrogation partout, autant dans sa voix que dans ses yeux ou son expression de visage.

- Tu es comme ça depuis toujours ? Tu n’as jamais été un enfant, un petit bébé ou même un fœtus ?

Dae ne se rappelait pas tellement de son époque de fillette.

- Tu sais Lys, tu l’as peut-être oublié. Tout ça. Tous ces souvenirs. Moi je ne me rappelle pas avoir été un fœtus. Ca serait bizarre, sinon, tu ne penses pas ?

Elle se leva, se dirigea vers le miroir qu’elle avait observé précédemment, celui qui reflétait une femme. Elle fit un signe à l’esprit pour qu’il vienne.

- Regarde, ça. Je ne sais pas ce que c’est. Je crois que c’est moi. Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Je serai comme ça plus tard, probablement, mais c’est bizarre quand même. Ca me semble ...

Elle marqua une pause, cherchant le mot pour décrire ce qu’elle voulait exprimer.

- Inatteignable. J’aimerai rester comme je suis toute ma vie. Je ne veux pas grandir.

Peut-être que Dae aurait dût être un esprit. Naître, ne jamais grandir, ne jamais bouger. Ca lui aurait plu, sûrement. En plus d’avoir des pouvoirs.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Créature
avatar
Créature


Feuille de personnage
ÂGE: Jeune. Presque un bébé.
OCCUPATION : Météorologue du Quartier Nord.
ADHÉSION : Confuse.


INSCRIPTION : 22/07/2014
MESSAGES : 196
HAUT-FAITS : 13
SEXE : Féminin

MessageSujet: Re: Les châteaux sont une chouette aventure ♦ LYS    Mar 14 Avr - 21:06

Dae. La petite fille perdue dans l’Hiver se nommait Dae. De nouveau, les mots se coincèrent dans sa gorge. Un nom avait été posé sur cette frêle âme, ce petit corps, que le froid et le vent pourraient si facilement emporter. Et Lys ne savait pas s’il devait chérir cette nouvelle existence ou la redouter. L’enfant perdue n’était plus. L’enfant perdue était Dae. Et cela rendrait les choses plus faciles. Il pourrait l’appeler. Capter son attention aussi vacillante qu’une flamme de bougie. Mais aussi bien plus difficiles. La dernière fois, un petit corps anonyme s’était éteint entre ses bras. Il en était ressorti craquelé, plein de fissures. S’il perdait Dae maintenant, il risquait de se briser entièrement.

Ses doigts montèrent le long du bâton, frôlant le bois à la fois rassurant et redouté. Lys respirait encore, mais il n’arrivait plus vraiment à parler.

▬ Qu’est-ce que cela veut dire, Lys ?

Dae parlait. Beaucoup. Elle l’interrogeait. Et les mots ne sortaient toujours pas.

▬ Tu es comme ça depuis toujours ? Tu n’as jamais été un enfant, un petit bébé ou même un fœtus ?

Oui. Non, non, et encore non. Sa tête descendit, puis partit à droite et à gauche. Trois fois. Les mots ne sortaient pas mais... c’était juste comme ça. Au fond, il n’y avait rien à dire. Il était né, était, et resterait ainsi jusqu’à son dernier souffle. Que sa Mère arracherait peut-être de ses propres mains. Lys ne savait pas. Comment une créature s’éteignait réellement, si son existence pouvait être balayée par un pouvoir plus grand, ou simplement le temps. Et il ne voulait pas savoir. Parce qu’il sentait que la réponse n’était pas belle, oh non.

Comment pourrait-il en être autrement ? Même le plus jeune pouvait déjà avoir vécu plusieurs vies. Sans même s’en apercevoir. Comment pourraient-ils partir en paix, avec tout ce qu’ils faisaient, ces vies qu’ils négligeaient ? Du haut de sa petite tête blonde et de sa courte existence, Dae avait certainement bien plus vécu que lui. Et méritait infiniment plus chaque souffle, chaque minute.

Dae parlait. Et Lys suivait, en silence, le bruit de ses pas étouffés sur le sol de glace. La créature ne troublait aucunement le Château, et c’était à la fois harmonieux et... inquiétant. Au fond, il était comme un fantôme. Juste un fantôme.

Dae observait un nouveau miroir de ses grands yeux d’enfant, et Lys regardait également. Et une Grande Dae les observait à son tour. C’était la même existence, mais bien plus âgée. Reflet d’un possible futur. Un futur aussi lointain et fragile qu’une lueur tremblotante dans le noir. Que chaque respiration que l’enfant émettait, dans le grand hall aux reflets.

▬ Inatteignable. J’aimerai rester comme je suis toute ma vie. Je ne veux pas grandir.

Mais elle n’aurait pas dû le savoir. Même doucement, même maladroitement, même plus ou moins inconsciemment, elle n’aurait jamais dû pouvoir y poser des mots. Ce monde avait broyé son innocence.

Lys contourna Dae, s’agenouillant de nouveau face à l’enfant, pour la regarder droit dans les yeux. Fantôme contre vie.

▬ Tu es jolie, Dae. Maintenant comme là-bas.

Sa voix coulait lentement, un peu faible, mais empreinte de douceur.

▬ Tu ne dois pas le redouter.

Vivre est une bonne chose.
Ses doigts s’égarèrent tout prêt de la joue enfantine, mais sans pour autant la toucher.

▬ Tu es née pour grandir.

Je suis né pour rester figé. Mon propre reflet n’existera jamais.
Sa main retomba.

▬ Grandir n’est pas facile, mais tu le dois faire. Pour...

Pour quoi, hein Lys ? Que sais-tu de sa vie, de la Vie ? Elle n’a peut-être personne, qu’en sais-tu ? Et grandir dans ce monde, vraiment ?

La créature ferma les yeux un instant.

▬ Ceux qui tiennent à toi.

Voilà, les mots étaient tombés. Peut-être que tu aurais dû te faire, Lys, car maintenant, tu ne peux plus reculer. Tu es sur le point de finir ce que tu as initié. Et de t’engager dans une voie où tu n’aurais jamais dû poser le pied.

▬ Tu ne dois pas avoir peur, Dae. Car je vais t’aider.

Parce qu’elle risque bien de te faire tomber.

Les yeux de Lys se refermèrent. Il venait de prononcer les mots qu’ils n’auraient jamais dû prononcer. De signer la promesse qui n’aurait jamais dû naître.

Il n’aurait pas dû. Mais il l’avait fait.
Comme avec l’enfant perdue dans les Monts Enneigés.

Lys rouvrit les yeux.

▬ On devrait y aller.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les châteaux sont une chouette aventure ♦ LYS    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les châteaux sont une chouette aventure ♦ LYS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» Vos poêles, elles sont en quoi?
» Quels sont les horaires de nuit de vos bibous????
» Les microbes sont parmi nous !!!!!!
» Goderville - Les cloches se sont envolées

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-